Stock épuisé.
Quantité minimum d'achat
La quantité minimum d'achat n'est pas atteinte

Le sucre dans l'alimentation saine - Eva-Claire Pasquier

Le sucre dans l'alimentation saine - Eva-Claire Pasquier

Auteur : Eva-Claire Pasquier

Blanc, roux, blond, complet, sirops, miels, mélasse, édulcorants divers, comment s'y retrouver ?.
Deux règles : choisir des sucres complets et réellement naturels, puis consommer avec modération.


Le sucre est la plus « affective » des dépendances alimentaires, le goût du « sucré » a envahi notre quotidien dès le plus jeune âge pour se cacher absolument partout (boissons, céréales, ketchup, charcuteries, préparations industrielles de toutes sortes ! Nous consommons autant de sucre en quinze jours que nos ancêtres en un an !

Pourtant, pour une fois, les nutritionnistes sont unanimes, ses méfaits sur la santé sont majeurs, et notre doux ami ne nous veut pas que du bien !


Il semble cependant qu'il y ait une certaine confusion à son sujet. Il faut comprendre qu'il existe de nombreuses sortes de sucres : des lents, des rapides, des raffinés et des naturels.

Les sucres rapides
Tous les sucres rapides semblent apporter une sensation de bien-être et d'énergie immédiate, suivie rapidement d'une "descente" qui stresse à chaque fois l'organisme. Cela entraîne une tendance à en redemander, ce qui crée une accoutumance (effet particulièrement visible chez les enfants). Cette "douce drogue", à doses répétées et excessives, exerce ses ravages sur notre santé, lentement mais sûrement.
La liste de ses méfaits est longue : diabète, hypoglycémie, obésité, maladies cardiovasculaires, Candida albicans, etc ....

Les sucres lents
Appelés aussi "glucides lents ou complexes", ils nous sont indispensables au quotidien ; c'est la source d'énergie et de chaleur, qui nous permet de fonctionner.
Ils n'ont pas forcément le goût sucré, on les trouve notamment dans les céréales, les légumineuses, les légumes racines .....

Ceci dit, parmi les nombreuses sortes de sucres disponibles sur le marché, certains sont plus sains que d'autres, chacun ayant sa spécificité.
Il est possible de satisfaire nos envies de douceurs sans culpabilité. Comme pour tout, savoir choisir et doser avec  «  discernement  »  ce que l'on avale reste  toujours la clé  d'une bonne santé.

Voici un petit glossaire pour apprendre à laisser cours à sa gourmandise plus sainement.


• Le sucre de canne blanc raffiné
Et pour commencer voici celui auquel il est généralement fait référence lorsque l'on entend le mot « sucre », il est malheureusement le plus connu et utilisé, celui  à éviter absolument et sous toutes ses formes : le sucre de canne blanc raffiné.
Dénué de tout nutriment, il représente un apport calorique totalement vide. De plus, il agit comme une pompe en puisant dans notre organisme des éléments vitaux (calcium et vitamines B en particulier) et nous déminéralise, causant carences, caries dentaires et affaiblissement général des défenses immunitaires.

• Le sucre de canne roux
Dans la majorité des cas c'est un sucre raffiné recoloré, au mieux avec sa propre mélasse, au pire avec d'autres colorants ; pour le vérifier, il suffit simplement d'en déposer un peu dans une passoire et le passer sous l'eau .... Cela peut aussi être du sucre raffiné cuit .... A éviter, au même titre que son clone blanc.

• Le sucre de canne blond
Moins raffiné que le sucre blanc, il lui reste encore un soupçon de vie et son goût neutre l'avantage dans certaines préparations. A consommer avec modération.

• Le sucre de canne complet
Ce produit totalement naturel est simplement le jus de canne à sucre séché. Bourré de vitamines et minéraux, il ne provoque pas de caries et n'a pas les effets néfastes du sucre blanc.
A préférer aux précédents cités, sans hésitation. Son léger goût de réglisse plaît aux enfants, mais il peut prendre le dessus dans certaines préparations. C'est tout de même un sucre rapide.

• Le miel
Sucre rapide, naturel par excellence, il est bourré de substances vitales et il est plus digeste que le sucre. Energétique, il est particulièrement précieux pour les sportifs. De plus, il possède certaines propriétés médicinales suivant le type de fleurs butinées. Il est très important de le consommer cru pour préserver ses précieuses enzymes.

• La mélasse
C'est un épais sirop collant, provenant de la canne à sucre ou parfois de la betterave. Son goût très prononcé de réglisse la rend difficile à utiliser en cuisine mais les enfants l'aiment beaucoup. Elle contient beaucoup de minéraux et vitamines, 2 cuil. à soupe couvrent nos besoins quotidiens en fer. C'est un sucre rapide.

• Le sirop d'érable
Le plus cher, mais si délicieux sucre liquide qui provient de la sève concentrée de l'érable. Riche en minéraux, il rehausse la saveur de tout et s'utilise notamment sur les crêpes, dans des yaourts, etc ... ou selon votre envie du moment. C'est un sucre rapide.

• Le sirop d'agave
Sirop liquide naturellement élaboré à partir du jus d'un cactus : "l'agave". D'un goût discret et agréable. C'est un sucre rapide.

• Les sirops de céréales (riz, blé, orge)
Ce sont des sucres lents qui libèrent une énergie graduelle et durable ne perturbant pas notre organisme. Ils sont élaborés à partir de céréales complètes germées et sont riches en éléments vitaux. Ces délicieux sirops sont moins sucrés que tous les autres sucres cités précédemment.
Ils peuvent être utilisés dans la majorité des préparations en raison de leur goût discret.

• Les fruits et les fruits secs
Sources de vitamines, minéraux, fibres, enzymes, etc ... Ils sont des protecteurs de notre santé.
N'hésitez pas à les utiliser pour combler nos envies de douceurs.
Donner l'habitude à nos enfants d'en consommer (par exemple dans des yaourts), est une bonne alternative à ces préparations toutes faites du commerce.
Choisissez de leur donner de saines habitudes et de bonnes bases pour leur avenir.
Ils aiment particulièrement certains fruits secs, pratiques à emporter : pommes, mangues, papaye, banane, raisins, dates, ananas, etc ... le choix ne manque pas et cela remplace bien les bonbons ....

• La stevia rebaudiana
La petite plante sucrée d'Amérique du Sud, utilisée depuis 1.500 ans dans ce pays, n'est pas autorisée en France ...
Dommage, car son pouvoir sucrant 20 à 30 fois plus élevé que le sucre habituel et ses propriétés multiples en font un élément de choix, y compris pour les diabétiques.

• Le fructose cristallisé (sucre de fruit)
Malgré son nom évocateur, il est généralement élaboré à partir de la betterave ou du maïs. Le fructose possède un pouvoir sucrant environ 2 fois supérieur au sucre blanc et peut le remplacer dans toutes les préparations.
Il n'oblige pas le pancréas à secréter d'insuline et serait donc permis aux diabétiques (en petites quantités malgré tout).
Il faut l'utiliser avec modération car il favoriserait les risques cardiovasculaires plus que les autres sucres et reste surtout un produit hautement raffiné, donc peu naturel ....


• L'aspartame

A éviter absolument, il a de nombreux effets secondaires extrêmement dangereux pour la santé.