Stock épuisé.
Quantité minimum d'achat
La quantité minimum d'achat n'est pas atteinte

Réglementation des allergènes cosmétiques - source SGS

Réglementation des allergènes cosmétiques - source SGS

          SGS Multilab & Allergènes : 20 Octobre 2005

 

 

 

Les laboratoires SGS Multilab ont développé un panel complet d'analyses pour accompagner les industriels et les distributeurs face aux nouvelles exigences réglementaires d'étiquetage des composés allergènes sur les biens de consommation alimentaires et non-alimentaires

 
Avec la mise en œuvre en Octobre et Novembre 2005 des nouvelles réglementations sur les détergents et les produits alimentaires, les composés allergènes devront désormais figurer clairement sur l'étiquetage. Une tendance qui tend à s'appliquer à l'ensemble des biens de consommation qui sont passés au crible par les laboratoires SGS Multilab pour détecter jusqu'à parfois 1 µg de composé.
  Fragrances, Parfums & Cosmétiques : Liste des 26 substances allergènes

La tendance était là et les faits sont clairs. Pour le cas des allergies, c'est aujourd'hui un enfant européen de moins de dix ans sur quatre qui en souffre. Un phénomène inquiétant qui ne cesse de croître. Tous les acteurs du législateur au distributeur en passant par les producteurs et les industriels sont mobilisés. Objectif : Transparence, Traçabilité, Sécurité, Protection des consommateurs et gestion des risques pour la santé et pour l'environnement. Au quotidien cela se traduit par des contrôles et un étiquetage des produits toujours plus poussés.

 

Pourquoi recherche t-on ces composés ?

Aujourd'hui, on estime que 2 % de la population européenne est affectée par des allergies aux parfums avec des chiffres beaucoup plus élevés chez les enfants et les personnes âgées. Ces molécules ne sont pourtant pas les seules à créer ce que l'on appelle des allergies, c'est-à-dire une réponse excessive de l'organisme à un agent dit « allergène » auquel il est particulièrement sensible. Tout aussi surveillés et critique pour certains consommateurs : l'allergie alimentaire. Dans ce cas ce sont souvent des protéines qui sont en causes (ex : la protéine d'arachide).

 

Formule chimique

Substance

  N° cas

C7H8O

alcoolbenzylique

100-51-6

C14H18O

� amylcinnamaldehyde

122-40-7

C9H10O

Alcool cinnamylique

104-54-1

C10H16O

Citral

5392-405

C10H12O2

Eugénol

97-53-0

C10H20O2

hydroxycitronellal

107-75-5

C10H12O2

isoeugenol

97-54-1

C14H20O

� amylcinnamic alcool

101-85-9

C14H12O3

Salicylate de benzyle

118-58-1

C9H8O

cinnamaldehyde

104-55-2

C9H6O2

coumarine

91-64-5

C10H18O

geraniol

106-24-1

C13H22O2

4 - (hydroxy - 4 methyl pentyl) cyclohexe - 3 enecarbaldehyde

31906-04-4

C8H10O2

Alcool 4 -methoxybenzylique

105-13-5

C16H14O2

Cinnamate de benzyle

103-41-3

C15H26O

farnesol

4602-84-0

C14H20O

2 - (4 - tert butylbenzyl) propionaldehyde [lilial]

80-54-6

C10H18O

linalool

78-70-6

C14H12O2

Benzoate de benzyle

120-51-4

C10H20O

citronellol

106-22-9

C15H20O

� hexylcinnamaldehyde

101-86-0

C10H16

D-limonene

5989-27-5

C9H14O2

Oct 2-ynoate de methyle

111-12-6

C14H22O

� isomethylionone

127-51-5

 

Evernia prunastri, extraits

90028-68-5

 

Evernia furfuracea, extraits

90028-67-4


Pour les personnes allergiques, la seule solution est d'éviter les aliments ou composés contenant des allergènes. Un étiquetage détaillé des ingrédients allergéniques est donc essentiel et est définit par le dispositif réglementaire qui s'applique aux produits de consommation non alimentaire d'une part et alimentaire d'autre part.

 

7ème amendement de la directive européenne sur les cosmétiques

En 2003, les produits cosmétiques ouvrent la marche avec la publication du 7ème amendement de la directive européenne (JO du 11 mars 2003) : une liste de 26 substances allergènes est identifiée et la présence d'une des substances doit être mentionnée dès lors que leurs concentrations dépassent 0,001% pour les produits à ne pas enlever (crème...) et 0,01% pour les produits à enlever par rinçage. En complément de cette liste, 4 composés sont sous surveillance : le phénylacétaldéhyde, l'estragol, le
méthyl-2-nonyoate et le méthyleugénol. Ce 7ème amendement créé ainsi une obligation d'étiquetage et se fonde sur l'avis du Comité Scientifique des produits cosmétiques et des produits non alimentaires destinés aux consommateurs (SCCNFP).

 

Les produits détergents à l'essai

Depuis le 8 Novembre 2005, ce sont les produits Détergents qui sont soumis aux mêmes analyses et contraintes d'étiquetage. Mais, plus loin que leurs risques allergéniques pour le consommateur, les autorités exigent une étude de leur composition et de leur comportement dans l'environnement. Par exemple, on analyse la capacité de leur dégradation dans l'environnement, c'est-à-dire leur biodégradabilité ou on surveille la présence de conservateurs de type « perturbateurs endocriniens ». La directive 648/2004/CE qui définit le cadre pour les détergents vise la composition des fragrances de ces produits et se réfère à liste du 7ème amendement pour les composés allergènes.