Stock épuisé.
Quantité minimum d'achat
La quantité minimum d'achat n'est pas atteinte

Mise au point sur le gluten

On parle de plus en plus d’allergies et d’intolérances : la pollution environnementale est connue de tous mais elle ne représente que la pointe de l’iceberg par rapport aux pollutions alimentaires !
Le dévoiement de l’industrie agro alimentaire depuis 50 ans dont les principaux moteurs ont été les profits immédiats et la rentabilité à court terme a fait passer au second plan l’importance d’une alimentation saine et naturelle. Par exemple, afin de faciliter le travail des boulangers, les chercheurs se sont ingéniés à améliorer (modifier ?) les performances des blés en augmentant leur taux de gluten (substance visqueuse facilitant la mise en forme des pâtons) par des croisements et des manipulations « savantes ».
D’autres incorporent de la farine dans des sauces afin d’y adjoindre de l’eau pour diminuer la part des végétaux nutritifs mais plus coûteux (même dans certaines productions biologiques de basse qualité!)


Nos ancêtres résumaient bien cela dans une maxime : « le trop nuit en tout ».


Il arrive un moment où le système digestif des plus fragiles se détraque et les allergies et intolérances alimentaires se manifestent parfois de manière dramatique et fulgurante.
On parle d’allergie quand le corps développe une réaction violente qui peut même mettre la vie en danger ; la réaction d’intolérance est plus pernicieuse car le sujet qui en est victime sent sa qualité de vie se dégrader lentement, sans en avoir d’explication immédiate : c’est un mal de vivre qui s’installe progressivement et sournoisement avec aussi des conséquences souvent pénibles.


Le gluten est plutôt une source d’intolérance alimentaire, rarement une allergie.

On trouve du gluten dans l'orge, le seigle, le blé, le kamut, l’épeautre, le petit épeautre, l’engrain et dans certains avoines non sécurisés, que ces végétaux soient issus de l’agriculture biologique ou non. Beaucoup de gens partout dans le monde sont sensibles à cette substance. Aucun être humain ne peut digérer la chaîne élémentaire de 33 peptides associés qui constitue le gluten.
Une allergie ou une intolérance au gluten est une maladie de malabsorption.


Tant que l’intestin est en bonne santé, il n’y a pas de gros problèmes ; par contre, les personnes ayant une altération de la paroi de l’intestin grêle ou une hyperperméabilité intestinale peuvent développer des pathologies.
En consommant les aliments qui contiennent cet ingrédient on risque de déclencher une réaction invalidante. De plus l'ingrédient est utilisé comme adjuvant dans tellement de produits que la maladie peut être difficile à gérer, mais l’éducation et le discernement de la personne informée sont les clés pour lui assurer une vie heureuse et sûre.


Quels sont les symptômes des allergies et des intolérances au gluten?

Les allergies au gluten sont très courantes mais elles sont souvent difficiles à détecter parce que les symptômes sont tels que les gens ne pensent pas qu'ils ont une intolérance au gluten. En fait la plupart des symptômes sont très semblables à ceux d'autres maladies. La fatigue par exemple, est un effet secondaire fréquent de la maladie de même les migraines et la dépression. Être au courant des symptômes à surveiller est cependant un bon point de départ pour découvrir si oui ou non vous pouvez avoir une allergie au gluten.

Les symptômes des allergies alimentaires comme les réactions au gluten diffèrent considérablement d'une personne à l’autre. Les symptômes ne sont jamais identiques pour chacun et diffèrent considérablement dans leur gravité. Certaines personnes peuvent souffrir d'un peu de ballonnements et d’une certaine gêne intestinale tandis que d'autres peuvent être gravement affectés par leur allergie.
Il est important de savoir ce que les symptômes sont pour savoir si oui ou non vous pouvez avoir une allergie ou une intolérance au gluten.
Les symptômes majeurs comme la dépression doivent vous faire demander conseil à votre médecin. Si vous avez un bon médecin, il ou elle devrait proposer un test d'allergie au gluten, si vous souffrez d'un ou plusieurs des symptômes communs avec l'intolérance au gluten.

Les symptômes typiques des allergies et des intolérances au gluten

Vous pouvez rencontrer des problèmes de peau, des éruptions, de l'urticaire, des démangeaisons.

Un autre symptôme courant est la fatigue. Si vous êtes fatigué couramment, cela peut être à cause du gluten dans l'alimentation.

Les troubles intestinaux sont les symptômes les plus connus des intolérances au gluten. Vous pouvez souffrir de constipation, de diarrhée, des ballonnements, d’hémorragies voire de cancer de l’intestin.
Si vous souffrez de constipation ou de diarrhée pendant une période de temps prolongée ou si le problème revient sans cesse, cela pourrait être le signe d'une allergie au gluten. Si votre régime alimentaire n'a pas changé de façon spectaculaire précédemment, alors vous devriez consulter votre médecin.


Les victimes pourraient aussi avoir des ulcères buccaux et une perte de poids. D’autres symptômes maintenant reconnus sont l'ostéoporose, l'anémie et la croissance lente chez les enfants, même le diabète et des maladies neurologiques dégénératives peuvent être aggravés.

Les intolérances au gluten peuvent aussi causer des problèmes de santé mentale autant que physique. La dépression est un symptôme commun de l'intolérance au gluten dans certains cas graves. L'autisme peut aussi être le résultat d’intolérances au gluten et tant les enfants que les adultes atteints de la maladie peuvent souffrir de problèmes de troubles de l'attention et de comportement.


Comme les symptômes varient considérablement, il est tout à fait possible d'avoir une intolérance mineure qui vous cause peu de malaise mais le phénomène peut s’aggraver avec le temps.


Les allergies au gluten sont plus fréquentes qu'on ne l'imagine. D’après certaines estimations, un pourcent des adultes ont la maladie cœliaque. On pense également qu’un enfant sur 160 est atteint. Parmi ces victimes certains auront des symptômes graves alors que d'autres n'ont que des effets mineurs. Par contre, il y aurait au moins 20% de la population qui développe d’autres réactions que la maladie cœliaque.


Les allergies au gluten peuvent être détectées grâce à divers tests et méthodes. Les plus faciles sont le test sanguin ou celui par la méthode de détection dans les peptides urinaires. Pour la maladie cœliaque, il y a le test qui implique une biopsie mineure sous endoscopie. Obtenir un test aidera à mettre votre esprit à l'aise.

Souvent, les gens qui souffrent de malaise ou de maladie chronique peuvent se faire encore plus de mal par les inquiétudes au sujet de l’ignorance de ce qui est à l'origine de leur mal être. Découvrir qu’elle est la cause les aidera à comprendre leur situation et apprendre à s'adapter à leur nouveau style de vie.

Si vous pensez que vous pourriez avoir une allergie au gluten, parler à votre médecin et demandez-lui si vous pouvez avoir un test pour savoir si c'est le cas. Si le résultat est positif, ne vous inquiétez pas et sachez que vous pourrez revivre tout à fait normalement tant il commence à y avoir beaucoup de produits alimentaires sans gluten disponibles dans les magasins biologiques.

Continuer à manger du gluten ?

Contrairement à certaines autres allergies alimentaires, une allergie ou une intolérance au gluten peut ne pas toujours provoquer une réaction immédiate après la consommation de gluten. Alors qu’une personne ayant une allergie aux noix par exemple, peut subir une réaction grave et immédiate après avoir consommé un produit qui contient des noix.
Il peut s'agir de difficultés respiratoires et d’une éruption cutanée. Avec des intolérances au gluten, il est possible de consommer un produit à base de gluten et ne pas sentir une réaction immédiate ou grave. On peut avoir un petit mal de tête ou se sentir un peu gonflé et ne peut pas associer automatiquement avec le gluten ce que l’on a consommé.
Si vous avez une allergie aux noix, vous vous en rendrez vite compte car à chaque fois que vous avez mangé des produits à base de noix vous souffrez de la réaction. Comme ce n'est pas toujours le cas avec les intolérances au gluten d’avoir une réaction immédiate, il peut être difficile à détecter la maladie. Heureusement, une fois que vous aurez été diagnostiqué, il faudra éviter de consommer du gluten, il est important de se mettre à manger des produits sans gluten sécurisés.


D’après la réglementation européenne sur les allergènes, le gluten doit toujours être inscrit comme ingrédient dans les produits achetés au magasin. Il doit être clairement indiqué comme tous les autres ingrédients dans le produit, afin que l'acheteur soit bien conscient de ce qu'il prend.

Malheureusement, il n’en est pas encore courant que les risques de pollution croisée lors de l’ensachage, notamment des farines et céréales, soit mentionné sue les étiquettes.

Si vous achetez vos produits à un magasin qui n’indique pas les ingrédients, alors vous devriez en parler avec le propriétaire du magasin ou le fabricant des produits.
Si les produits ne sont pas faits par les propriétaires de la boutique, ils peuvent ne pas être au courant des ingrédients. Si tel est le cas et quand il n'est pas possible de parler au fabricant, vous ne devez pas acheter le produit. Ce n'est pas la peine de prendre le risque lorsque l'on ignore la présence de gluten dans le produit.


Les consommateurs coeliaques, allergiques ou intolérants au gluten ne doivent pas consommer des produits dit « sensibles au gluten » car ils ne sont pas garantis sans gluten.

Gastronomie


Avoir une allergie au gluten ne doit pas changer fondamentalement votre vie courante. Il ya maintenant beaucoup de produits proposés, qui sont sans gluten et aussi longtemps que vous êtes prudent, vous devriez être en mesure de poursuivre normalement vos activités, il suffit de faire des changements à votre alimentation.

Je suis plus susceptible d'être intolérant à d'autres aliments?

Une allergie au gluten est une maladie comme les autres, sauf que les symptômes n'apparaissent que lorsque vous mangez du gluten.
Si vous êtes allergique au gluten, vous n’êtes pas nécessairement allergique à d'autres aliments. Vous ne serez pas, par exemple, nécessairement allergique aux noix ou aux produits laitiers, mais vous pourriez y être plus sensibles.


Liens Familiaux

Si un membre de votre famille souffre d'une allergie à un autre aliment il est fort probable que vous pourriez être plus susceptibles d'avoir une allergie vous-même. Ceci est le résultat de différentes études de recherche même si elles ne sont pas encore largement acceptées. Ce que les études disent c’est que si quelqu'un de votre famille, par exemple, est allergique aux noix, et si une autre est plus allergique aux produits laitiers, une autre dans la famille serait probablement plus allergique au blé et au gluten. Ce n'est pas nécessairement le cas, mais les études disent que ceci pourrait être plus probable.

Par conséquent, si vous éprouvez des symptômes qui pourraient être associés à une allergie au gluten et que les autres membres de votre famille ont des allergies aux produits alimentaires, alors vous devriez consulter votre médecin et demander un test d'allergie au gluten. Au plus tôt l'allergie est détectée, au mieux vous pourrez agir.

Si vous êtes atteint d'une allergie au gluten, vous devriez retirer tous les produits sans gluten de votre alimentation. Tant que vous continuez de manger des produits avec gluten, vous continuerez à ressentir les symptômes désagréables.

Vérifiez toujours les étiquettes des aliments que vous achetez pour s'assurer qu'ils ne contiennent pas de traces de gluten et méfiez-vous surtout des produits dits « naturellement sans gluten ».